Portraits d'enfants
Accueil Généalogie Littérature Peinture Musique Divers Contacts

Remonter

 

La "vente du siècle" de la collection Yves Saint Laurent  et Pierre Bergé en février 2009 comprenait deux portraits des enfants Dedreux. L'un s'est envolé à 8 millions d'euros, l'autre n'a pas trouvé preneur.

Pierre-Anne Dedreux avait gagné le prix de Rome en 1815 pour un projet d'école Polytechnique. Pensionnaire à la villa Médicis, il y reçoit son ami Théodore Géricault, moins chanceux que lui au prix de Rome (comme nombre de nos plus grands artistes). A l'occasion d'un séjour en Italie de la famille de Pierre-Anne, ou peut-être plus tard en remerciement, Géricault réalise plusieurs portraits des enfants Alfred et Elisabeth surnommée Elise: un portrait de chaque enfant seul, et un des deux enfants ensemble. Nous sommes en 1817 ou 1818, Alfred a 7 ou 8 ans, Elise 5 ou 6.

Le 24 février 2009, à la "vente du siècle" de la collection Yves Saint Laurent  et Pierre Bergé, le portrait des deux enfants Dedreux, estimé par Christies 4 à 6 millions d’euros, a été adjugé plus de 8 millions.

Ce tableau avait quitté la famille en 1925, lors de la vente de la succession de Mme Louis Becq de Fouquières, belle-fille d'Elise. A cette époque, le tableau fut adjugé 62 000 F, sur un total de vente d'environ 534 000 F. C'était le second lot en valeur, le premier était une nature morte de Chardin  adjugée 110 000 F. Le franc de l'époque valait quelques euros d'aujourd'hui. Nous vous laissons calculer la valorisation... 

Certes le talent de Géricault à saisir l'intimité de l'âme et la secrète connivence de ces deux enfants justifie l'intérêt du monde de l'art. Mais il nous semble que la célébrité d'Alfred Dedreux, qui allait devenir le célèbre peintre du cheval, y est aussi pour quelque chose. Et aussi le goût très sûr d'Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, qui donne une caution à cette oeuvre.

C'est d'ailleurs le marchand d'art français Alain Tarica, celui-là même qui avait vendu cette toile à Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, qui la leur reprend lors de cette vente, au nom d'un collectionneur privé.

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé avaient retrouvé et acquis le petit portrait d'Elise enfant, intitulé "Elisabeth Dedreux enfant dans un paysage de campagne". Il nous était inconnu.

Ce portrait a un pendant, le portrait d'Alfred Dedreux enfant, que possède le Metropolitain Museum de New York.

Estimé environ 400 000 €, le portrait d'Elise n'a pas trouvé preneur. Pierre Bergé va donc le garder et, s'il fait comme pour le Picasso qui ne s'est pas vendu, cette toile fera partie de la fondation Pierre Bergé.

Contrairement aux autres modèles des portraits de cette vente, Elise n'a pas eu un destinée au-devant de la scène. Elle est simplement devenu madame Becq de Fouquières et a transmis la vie à un unique fils, avant de rendre l'âme à 34 ans. Il n'existe d'elle d'autre portrait que ceux de Géricault. Son destin, comme celui de notre famille, n'est-il pas d'être au service de la culture ?